Un tournant pour le transport durable du béton

En matière de production de béton, des efforts constants sont déployés pour améliorer le bilan carbone et réduire les rejets de CO2. Un pas important a déjà été franchi cette année avec le lancement du béton écologique KIBECO®. Jusqu’à présent, le béton était transporté jusqu’au chantier par des camions dotés de puissants moteurs diesel, produisant des gaz d’échappement, du CO2 et du bruit. Avec le nouveau camion malaxeur électrique, KIBAG fait un pas important vers la construction durable car il transportera bientôt de grandes quantités de béton jusqu’au chantier sans bruit et sans émissions de gaz d’échappement. Les distances entre les centrales à béton et les chantiers étant généralement courtes, la solution du tout électrique est particulièrement bien adaptée ici. En outre, le véhicule retourne toujours à la centrale à béton où une infrastructure de recharge des batteries est disponible. Grâce à la grande capacité des batteries, le chargement des batteries la nuit est normalement suffisant pour une utilisation quotidienne.

Châssis de camion entièrement électrique de Futuricum

Le camion malaxeur électrique avec châssis à 5 essieux est doté – en accord avec la structure électrique du tambour mélangeur – d’un châssis entièrement électrique et performant de Futuricum, une marque de véhicules utilitaires électriques de la société Designwerk Products basée à Winterthour. Le châssis de 40 tonnes du camion malaxeur électrique KIBAG dispose de quatre moteurs, d’une puissance totale de 680 CV et d’une autonomie pouvant atteindre 380 kilomètres. Pour huit heures de fonctionnement du tambour, l’autonomie est d’environ 200 kilomètres.

Pour concevoir et fabriquer le camion malaxeur électrique, les ingénieurs de Futuricum ont travaillé en étroite collaboration avec le fabricant d’engins de construction Liebherr. Comme il s’agit du premier modèle de véhicule utilitaire entièrement électrique de ce type et de cette taille, les interfaces devaient être parfaitement adaptées.

Superstructure de camion malaxeur de Liebherr

L’entraînement du tambour développé par Liebherr et ZF est composé d’une unité efficace nécessitant peu d’entretien et comprenant un moteur électrique et un réducteur-malaxeur. Pour la première fois, le camion et la superstructure de la bétonnière sont alimentés par la batterie de traction, ce qui permet d’éliminer les composants coûteux de l’électronique de puissance. L’entraînement électrique compact du tambour mélangeur est directement bridé sur la cuve et veille, grâce à son rendement élevé, à une faible consommation d’énergie pour soulager la batterie de traction du véhicule. Toute installation hydraulique est ainsi superflue ; pas de connexions par flexible, pas de pompe et donc pas de risque de fuite.

Commande de machine intelligente

L’énergie nécessaire au fonctionnement n’est pas fournie par une batterie séparée, mais est distribuée de manière centralisée dans le véhicule. La récupération d’énergie, par exemple en descente, augmente encore l’autonomie et réduit les frais de fonctionnement et d’entretien. Une batterie totalement chargée permet de travailler pendant toute une journée sans qu’il ne soit nécessaire de la recharger. Ceci est possible grâce à un système de commande intelligent des moteurs. Celui-ci assiste le conducteur en utilisant uniquement l’énergie réellement nécessaire pour les tâches en cours.

Camion malaxeur électrique, élément de l’économie circulaire

Outre la livraison sans émissions du béton sur le chantier avec notre camion malaxeur entièrement électrifié, nous faisons un geste supplémentaire pour la protection du climat avec le béton de démolition traité et transformé dans nos usines qui convient parfaitement pour le stockage permanent du CO2. Nos produits KIBECO sont fabriqués à partir de granulats 100% régionaux avec du dioxyde de carbone lié provenant de l’atmosphère suisse et du ciment durable. Notre partenaire dans ce domaine est Neustark, une spin-off de l’ETH. Neustark a développé un procédé révolutionnaire qui piège efficacement et durablement le dioxyde de carbone dans le béton de recyclage. Le CO2 est stocké de manière irréversible et durable dans le granulat de béton par un processus de minéralisation. La matière première ainsi traitée peut être remise dans le circuit en toute sécurité et utilisée pour la production de béton de construction et de mélanges de gravier de recyclage respectueux du climat. Actuellement, le procédé permet d’extraire définitivement de l’atmosphère de plus de dix kilogrammes de CO2 par mètre cube de béton en moyenne.

Pour de plus amples informations :

KIBAG Management AG
Christian Rusterholz
Seestrasse 404
8038 Zürich
Téléphone +41 58 387 11 39

Kontaktformular

Retour